Bilan lecture Août 2017, un bon ptit mois!

Le mois d’Août a été synonyme de vacances (qui n’en n’étaient pas vraiment), mais aussi de chouettes lectures toutes aussi différentes les unes des autres.

Je ne peux pas me vanter d’avoir lu 12.000 livres, je n’en n’ai lu « que » 4, ce qui est une bonne moyenne pour moi (entre le boulot, la vie sociale, la vie de couple etc. , je n’ai pas le temps de lire autant que je le voudrais).

Je n’ai pas eu de grosse déception à proprement parlé, même si j’en attendais plus pour l’un d’eux. J’ai eu une jolie lecture, la poursuite d’un coup de cœur, une lecture satisfaisante et comme indiqué avant, une mini-déception.

Je ne vais pas m’étendre sur chaque lecture, des chroniques ayant été faites pour chacune d’entre elle, je vais vous donner ma vision globale.

Lire la Suite

Publicités

C’est lundi que lisez-vous? #1

images

Allons dont je me lance dans la chronique « C’est lundi que lisez-vous?« . Honnêtement, ça ne va pas être la plus intéressante cette première.

Si j’ai bien compris cette chronique hebdomadaire vient d’une certaine Mallou qui a repris une chronique anglophone existante.

Le principe est de répondre à trois simples questions (bon bah pour cette fois ça va être assez rapide):

1/ Qu’ai-je lu la semaine passée?

2/ Que suis-je en train de lire en ce moment?

3/ Que vais-je lire ensuite?

Lire la Suite

La vie en Rosalie de Nicolas Barreau

Commencé le 13 août 2017 – Terminé le: 18 août 2017

 

« Rosalie, jeune propriétaire d’une coquette papeterie au cœur de Saint-Germain-des-Près, passe ses journées à peindre les vœux des autres sur des cartes postales en attendant que le siens se réalisent. Jusqu’au jour où Max Marchais, le célèbre auteur jeunesse, débarque dans sa boutique pour lui proposer d’illustrer son nouvel album, le Tigre Bleu. Rosalie est comblée! Mais c’était sans compter sans l’irruption d’un professeur de littérature américain qui assure que ce conte lui appartient. Commence alors une enquête haletante pour démêler le mystère qui entoure le manuscrit. Une promenade savoureuse et romantique dans un Paris littéraire où le destin et l’amour s’écrivent à l’encre bleue.« 

Lire la Suite

Nous les menteurs de E. Lockhart


Commencé le: 12 août 2017 – Terminé le: 15 août 2017

Résumé: Bienvenu dans la famille Sinclair. Tous sont beaux, riches, sportifs, intelligents, aucun n’a droit à l’échec. Ils passent leur été à Beechwood, leur île privé au large de cap Cod. Candence est l’aînée des petits-enfants. Voici son histoire, et celle des Menteurs. Une histoire bouleversante dont on ne sort pas indemne.

Lire la Suite

Le Marchand de Sable de Lars Kepler

Commencé le: 05 août 2017 – Terminé le: 12 août 2017

Résumé: Un jeune homme erre le long d’une voie ferrée dans la nuit glaciale de Stockholm. Il souffre d’hypothermie. En état de choc, il n’est pas en mesure d’expliquer ce qui lui est arrivé mais tient des propos incohérents au sujet du Marchand de sable. Il s’agit en réalité d’un garçon disparut treize ans plus tôt avec sa petite soeur. A l’époque, l’enquête avait conclu qu’ils faisaient probablement partie des dernières victimes de Jurek Walter, un tueur en série arrêté par Joona Linna. Mais le psychopathe purge sa peine depuis plus de dix ans en unité psychiatrique, dans un bunker sous-terrain sous haute sécurité. Où était le jeune homme séquestré depuis tout ce temps? Jurek a-t-il un complice à l’extérieur, toujours à l’oeuvre? Et où est la petite soeur?

Il y a urgence. Joona sait que Jurek Walter est un manipulateur et qu’il ne les aidera pas spontanément. Dans un ultime tentative de lui soutirer des informations, Saga Bauer, une collègue de Joona Linna, se fait passer pour une patiente et de se laisse enfermer dans le bunker. De son côté, Joona sait que l’heure du face-à-face avec l’homme qui l’a obligé à abandonner sa famille approche.

Ma maman m’avait grandement conseillé cette lecture. Je sais que les auteurs des pays scandinaves sont plutôt doués en thriller.

C’est ma première lecture de Lars Kepler et j’ai apprécié cet ouvrage. Le sujet est intéressant, la manière de construire son récit dynamise la lecture. Le fait de faire plusieurs chapitres assez courts sans systématiquement changer de personnage facilite la lecture, notamment quand on doit l’interrompre, ça donne en plus un certain rythme au déroulé de l’histoire. J’aime vraiment le style de l’auteur.

Concernant l’histoire en elle-même, comme toujours le « méchant » est atroce, mais sa psychologie est abordée à la fin et permet de comprendre le pourquoi du comment. C’est tout simplement la vengeance (chose assez commune me direz vous). Le Modus Operandi du personnage est peu commun et son côté manipulateur pour arriver à ses fins le rend d’autant plus effroyable. A la fin, tout s’enchaîne rapidement, ça en devient haletant, l’auteur se permet même un cliffhanger.

Joona et Saga sont deux personnages que j’ai apprécié, chacun ayant ses propres démons et des compétences spécifiques.

Je pense me procurer d’autres ouvrages de l’auteur (Y a-t-il une suite? Une enquête s’impose!)

Ma note: 8/10

Comment je choisis ce que je lis

Concernant les styles de livres que je lis, comme je l’ai déjà expliqué, je ne suis pas très difficile, je lis un peu de tout. Lorsque je finis un livre, j’essaie d’aussitôt sortir ma prochaine lecture de ma bibliothèque.

Evidemment comme tout bon lecteur, ma pile à lire est gargantuesque! (mot du XIXe siècle que j’essaie de remettre à la mode) Pour un petit peu me surprendre (oui je me suis surprends moi-même), j’ai une bookjare qui est alimentée de chaque nouvel achat livresque.

J’y pioche la plupart du temps ma prochaine lecture, je m’autorise de modifier ma pioche mais cela une seule fois, mais en fait ça m’arrive peu. Cependant, il arrive que j’ai des « envies », un livre qui me fait de l’oeil, un nouvel achat que je veux lire aussitôt, ou alors un livre que l’on m’a prêté, dans ce cas je fais l’impasse sur la bookjare et je suis mon envie.

Avec la bookjare, j’essaie de me discipliner, je peux ne pas avoir trop envie d’un thriller et tomber dessus et bien dans ce cas je lis le thriller! Bien entendu, je veille à ne pas « subir » mes lectures, si vraiment j’en ai pas envie, je passe à un autre choix.

En gros, dans 75% des cas, ma prochaine lecture c’est un peu la loterie, ça me permet de lire des bouquins que j’aurais mis de côté des mois et des mois, et alors d’avoir des surprises…

La Passe-Miroir – Tome 3 LA MEMOIRE DE BABEL de Christelle Dabos

Commencé le: 29 juillet 2017 – Terminé le: 04 août 2017


Résumé:

« Deux ans et sept mois qu’Ophélie se morfond sur son arche Anima. Aujourd’hui, il faut agir, explorer ce qu’elle appris à la lecture du livre de Farouk et les brides d’information divulguées par Dieu. Sous une fausse identité, Ophélie rejoint Babel, arche cosmopolite et joyau de modernité. Ses talents de liseuse surffiront-ils à déjouer les pièges d’adversaires toujours plus redoutables? A-t-elle la moindre chance de retrouver Thorn? »

Christelle Dabos nous a encore « pondu » (je viens de trouver une poule dans mon quartier, je m’adapteˆˆ) un tome merveilleux. Pour être honnête, j’ai clairement préféré la seconde moitié, même si la première est super aussi (en fait on revoit enfin un personnage que j’adore!).

On se retrouve ici à Babel, étrange arche, complètement différente du Pôle dans le sens où, ici, chaque résident est tenu au « politiquement correct » et doit rayer certains comportements et certains mots de son quotidien. Ophélie doit de nouveau faire avec de nouvelles habitudes et coutumes, mais doit également essuyer d’autres mésaventures (eh ben dis donc sa vie n’est vraiment pas un long fleuve tranquille à celle-ci, je m’en veux presque de découvrir son histoire au chaud dans mon lit…).

C’est un tome qui permet d’en savoir un peu plus sur les esprits de famille, finalement ce sont juste des sortes de « géniteurs », sorte de produit marketing soumis à leur descendance (sans que ça en ait l’air).

Les nouveaux personnages sont très intéressants et j’espère les voir de nouveau, mais j’espère découvrir de nouvelles arches. On aperçoit des brides de la vie au Pôle à travers le quotidien de Bérénilde et de Roseline, on découvre Victoire petite fille intrigante, qui sans doute aura un rôle important par la suite. Et heureusement, on découvre une nouvelle facette de la personnalité d’Archibald, personnage haut en couleur, confirmant son humanité et sa bienveillance.

Et puis Thorn, dans son rôle agaçant afin de protéger Ophélie, mais dans sa tendresse maladroite…

Ophélie n’est plus du tout une adolescente dans ce tome, elle agit et réfléchie en tant qu’adulte, ce qui la rend encore plus intéressante.

Babel est loin d’être mon arche préférée et je me suis moins intéressée à ses esprits de famille, pour le moment Farouk est celui qui pose le plus de questions (petit clin d’oeil tout de même pour le concierge).

J’ai vraiment hâte que le tome 4 sorte, je regrette presque de les avoir lu aussi vite alors que le prochain ne sortira pas tout de suite, je vais devoir faire avec ma frustration et mon impatience (trait de caractère assez dominant chez moi).

Pour la prochaine couverture, je m’attends à du mauve 😉

Encore une lecture agréable et la poursuite d’un coup de coeur.

Ma note: 9/10

Chronique de juillet 2017

Mon mois de juillet a été assez classique en terme de lecture, j’ai pu quand même profité d’une semaine de vacances pour lire un peu, même si, étant partie en Dordogne pendant cette semaine, finalement je n’ai pas tant que ça lu. J’ai apprécié l’ensemble de mes lectures même si certaines ont été de véritable coup de coeur et d’autres moins.

  • La Ménopause des fées de Gudule

« Depuis la disparition de sa forêt de Brocéliande, M.Merlin s’est réfugié dans la station de métro du même nom, dans le 18e arrondissement de Paris, avec tout son état-major. Lui, il s’est approprié le banc au bout du quai. Ses trois fées, Vivi, Moorgën et Clochette, ont élu domicile dans les poubelles. Bref, rien n’est plus comme avant. A moins que… Mais oui, le vieux Merlin a un plan pour le Renouveau, le retour de la Légende, les châteaux forts, les quêtes et tout et tout! A la tienne et qu’ça saute! »

C’est ma tatie qui m’a acheté ce livre, dans la famille nous apprécions particulièrement le loufoque lais également la légende arthurienne. Ici l’auteur n’hésite pas à revisiter cette légende en la transposant dans notre monde actuel, et en l’emportant dans la capitale. Les allusions sont marrantes, le côté décalé est assez marrant à certains endroits, même si je ne mettrai pas ce livre dans les mains d’un public trop jeune (oui oui vous voyez ce que je veux dire); Il y a certaines longueurs à certains moments, l’auteur s’entêtant à bien décrire l’histoire de chaque personnage, de leur naissance à leur… trépas (pour la plupart). C’est assez moderne et totalement décalé. On va dire que ça m’a diverti.

Ma note: 6/10

———————————————————————————————————————————————————————

  • La Passe-miroir. Tome 1. Les fiancés de l’hiver de Christelle Dabos

« Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers: elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. A quelle fin a-t-elle été choisie? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel. »

J’avais entendu parler de cette saga, beaucoup de bien en été dit. J’ai été loin d’être déçue, j’ai littéralement adoré! Un vrai coup de coeur, qui dès le début annonce une saga magnifique.

Christelle Dabos réussit à nous transporter dans sa formidable imagination. Les personnages sont directement attachants que ce soit Ophélie, Thorn, Roseline, mais dans ce premier tome j’ai tout de même quelques méfiances vis-à-vis de Bérénilde et Archibald.

Ophélie est encore entre l’adolescence et l’âge adulte, c’est quelqu’un d’effacé, d’ordinaire de prime abord mais qui peu à peu se révèle en cherchant à comprendre. Thorn paraît antipathique mais on aperçoit quelques failles après il reste assez ambivalent, on ne sait pas ce qu’il veut vraiment.

La description des arches est génialisime, ça donne presque envie d’y aller même si le Pôle est assez repoussant par sa réalité et ses habitants.

Après la lecture de ce tome, je n’avais qu’une hâte: découvrir la suite!

Ma note: 9/10 ———————————————————————————————————————————————————————

  • Fractures de Franck Thillez

« Alice sait que quelque chose ne tourne pas rond dans sa tête et les évènements étranges qui se multiplient autour d’elle ne vont rien arranger: cette photo récente de sa soeur jumelle, pourtant morte dix ans auparavant, qu’elle récupère des mains d’un immigré clandestin; son père, agressé chez lui à l’arme blanche, et qui prétend avoir tenté de se suicider; ce chemisier ensanglanté qu’elle découvre dans sa douche et dont elle n’a pas le moindre souvenir. Alice vient de prendre un aller simple vers la folie… »

Un bon thriller qui nous emmène découvrir les troubles dissociatifs de la personnalité. Petite palpitation (non exagérée), toute l’histoire se passe dans le Pas-de-Calais, plus spécialement autour de Boulogne-sur-Mer, mon coin natal, de quoi, une fois encore réveiller mon chauvinisme.

La personnalité d’Alice est complexe, on ne sait pas vraiment ce qui se passe dans sa tête, quelle est la cause de ses absences, même si finalement on le devine rapidement, mais bien moins que ce que c’est réellement. Elle attachante par sa simplicité et sa détresse.

C’est aussi l’histoire d’hommes brisés, par la perte de leur famille ou par la guerre. C’est également l’histoire du côté mauvais et dangereux qui apparaît à la suite d’un traumatisme, du mal qui nous habite. En bref, bon thriller, classique de Franck Thillez.

Ma note: 7,5/10
———————————————————————————————————————————————————————

  • En attendant Bojangles d’Olivier Bourdeaut

« Devant leur petit garçon, ils dansent sur « Mr. Bojangles » de Nina Simone. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir et la fantaisie. Celle qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible. Elle les entraîne dans un tourbillon de poésie pour que la fête continue, coûte que coûte. L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom. »

Un joli roman, touchant mais aussi dramatique. On s’attache tout de suite aux personnages, à l’excentricité de la mère, à l’amour que lui voue son mari et à l’admiration de son fils. La mère a une réelle personnalité qui me fait penser un peu (de loin) à ma maman. La fin est déboussolante, vraiment. Par contre je ne comprends pas ce que fait le père, je comprends son amour mais… Joli et touchant roman qui se lit vite et facilement. Un conseil, commencez le avec le titre de Nina Simone « Mr Bojangles« , je l’ai agréablement eu dans la tête tout le long.

Ma note: 8/10 ———————————————————————————————————————————————————————

  • La passe-miroir. Tome 2. Les disparus du Clairdelune de Christelle Dabos

« Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé? Et que signifie les mystérieuses disparitions des personnes influentes à la cour? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînent au-delà des illusions du Pôle, au coeur d’une redoutable vérité. »

Ce deuxième tome confirme que cette saga est réellement un coup de coeur, je suis de l’avis de la majorité, c’est même un meilleur tome que le premier qui était déjà d’un haut niveau. Je ne pouvais pas m’en détacher, ça faisait bien longtemps qu’un livre m’avait tenue à ce point en haleine. Je me suis tellement laissée imprégner par cette histoire, mon humeur en a été grandement affectée. C’est comme si j’étais Ophélie ou l’un de ses proches, j’y laissais une part de moi à chaque page. Leur histoire évolue tellement, et Thorn…

Finalement j’apprécie vraiment Bérénilde et Archibald, ce sont deux personnages pleins d’humanité.

L’histoire du Pôle est vraiment intéressante, et on en sait un peu plus sur les esprits de famille, ça rythmera certainement le reste de l’histoire. Christelle Dabos est un auteur de génie avec un imaginaire fantastique.

Le coup de coeur est toujours et encore plus affirmé!

Ma note: 9,5/10

Présentation rapide…

On prend les mêmes et on recommence…

Ce blog est tout neuf sans l’être, j’ai changé d’hébergeur même si mon ancien était assez récent également. Ce que je veux dire par là, c’est que contrairement aux apparences, ceci n’est pas mon premier article. En réalité, j’en avais déjà écrit quatre, mais je les trouvais creux et totalement inintéressant (bien que celui-ci sera sûrement de la même étoffe).

J’ai vraiment l’envie et presque le besoin de créer un blog, essentiellement pour parler lecture sans toutefois m’interdire de parler d’autre chose.

Je vais commencer par me présenter, je m’appelle Célestine (oui grâce à Ernest et Célestine, le livre pour enfant), j’ai 30 ans à ce jour. Je vis en Bretagne, région d’adoption, que j’ai eu du mal à accepter (je suis un peu chauvine, et très attachée à mon Pas-de-Calais natal), je suis l’heureuse détentrice d’un Master de Droit, dans une spécialité peu commune qui est le droit des personnes vulnérables, je travaille actuellement dans les hôpitaux en tant que chargée de projet.

Il est important pour moi de parler de mon activité, car elle a pour avantage de me forcer à prendre le train quotidiennement (et donc de lire tranquillement pendant 30 minutes), et pour inconvénient de me prendre beaucoup de temps et d’énergie (et donc de me laisser peu de temps pour lire).

Je tiens cette attirance pour la lecture de ma maman, vous verriez la maison de mes parents, elle est très grande mais dans chaque pièce il y a des livres malgré une bibliothèque bien fournie. Elle lisait tout type de livre, c’est elle qui m’a incité à lire Harry Potter il y a 17 ans, elle avait lu le premier et était convaincue que ça me plairait (elle ne s’est pas trompée). A 13 ans, je la tanais pour qu’elle m’achète Les seigneurs des anneaux, plusieurs fois elle m’a répété qu’on les avait déjà à la maison (oui mais celui à la maison n’avait pas une aussi jolie couverture que celui dans le magasin). Elle lisait beaucoup de thriller, était fan du livre « Les enfants de la terre » de Jean M. AUEL, mais aussi des chats détectives de Lilian Jackson Braun, on s’échangeait beaucoup de livres (même si j’avoue que je n’ai pas encore lu ces deux derniers auteurs), et bien entendu on échangeait nos avis (qui se rejoignait souvent). Bref, assez parlé de ma maman.

Concernant mes goûts en lecture, ils sont assez variés, j’ai des périodes thriller, d’autres, romans à l’eau de rose, d’autres de la littérature jeunesse ou du fantastique ou encore historique. Pendant un moment, je pouvais citer mon livre favoris qui était « L’ombre du vent » de Carlos Ruiz Zafon, mais finalement, c’est comme en musique je n’ai pas de livre préféré, ça dépend de l’instant. Chaque lecture me renvoie à une émotion, à un souvenir, à un lieu ou une atmosphère, certains livres je les ai adoré sur le moment mais par contre je ne les relirai pas, d’autres à peine terminés, je veux déjà les relire de suite! Pour résumer, la lecture est une réelle passion pour moi, j’essaierai de vous en parler assez régulièrement, sans trop vous saouler 😉 A ce stade, je vous dis à bientôt, je pense faire une chronique des livres lus en juillet!